<

Comment gérer les moments d’attente en compétition ?

Publié par Anthony Fort dans la Tête le

Nombreux sont les sports où la compétition dure quelques heures. Et souvent, l’athlète doit être efficace sur quelques minutes, voire quelques secondes, et répéter cela plusieurs fois dans la journée. En athlétisme, en judo, en tir, en gymnastique, … Avec cet article, apprends comment gérer les moments d’attente entre les différentes phases, qui peuvent parfois changer la compétition.

Cela a été le cas d’Aurore. Jeune judoka qui participait pour la 1ère fois aux championnats de France par équipes de 1ère division.

C’est suite à la compétition, que cette judoka est venue me raconter son expérience:

” En fait, on s’est échauffée comme une compet’ normale, on combat vers 9h.. mais le 2ème combat n’était pas avant 13h quoi, et avec ma partenaire, on ne savait pas comment gérer cette attente :

Rester en kimono ? S’habiller chaudement ? À quel moment se rééchauffer ? Faire un deuxième échauffement aussi complet que le 1er ou un moins long ? Ou plus long ? Etc, enfin personnellement on ne m’a jamais expliqué comment gérer cette attente pour réussir au mieux la compet’.

Les athlètes qui nous entouraient, avaient pour la plupart leur kiné qui les massait, d’autres dormaient, d’autres s’échauffaient comme si c’était un camp militaire (c’était impressionnant !!) “

Aurore, Judoka qui découvre le haut niveau

Voilà un exemple concret en Judo, au Niveau National. Après un premier combat, Aurore a du attendre 4 heures avant de combattre à nouveau.

On peut largement en déduire que son manque d’expérience et de connaissances à ce niveau peut avoir des conséquences sur son état mental (pas prête, perte d’énergie, perte de concentration, perte de confiance, perte de motivation,…).

Et il existe d’autres exemples dans d’autres disciplines où plusieurs phases de la compétition ont lieu dans la même journée. Écris dans les commentaires ton expérience personnelle sur la gestion des temps d’attente.

Mentalement, de quoi ai-je besoin en compétition?

Faisons d’abord un état des lieux sur les compétences nécessaires à la réalisation d’une performance sportive.

En situation de compétition, l’athlète a besoin d’avoir un niveau d’énergie spécifique, certainement différent selon les activités. Il est aussi (et surtout) appelé niveau d’activation. Il sera surement très énergique pour les activités de force de type haltérophilie. Et, moins activé, plus tranquille pour les activités de précision. On peut penser que toutes les disciplines se situent entre ces 2 extrêmes.

Il a besoin de gérer ses émotions pour être efficace. Mon avis est que le tireur a principalement besoin de se sentir calme, en paix pour être performant. Tandis que l’haltérophile a peut être besoin d’être agressif, en colère pour lever des charges aussi lourdes. N’oublions pas que chaque être humain est particulier et qu’il existe des spécificités interpersonnelles. Ici, le sportif peut agir aussi sur la gestion de l’anxiété due à l’événement.

Ces 2 compétences (gestion de l’énergie et gestion des émotions) sont liées. Lorsque je suis agressif ou en colère, je suis très actif (avec mon corps ou dans ma tête).

Egalement, je ne me mouille pas beaucoup en disant que la concentration est un élément incontournable. Nous l’avons vu dans l’article sur les piliers de la performance mentale.

Gardons à l’esprit, qu’une performance mentale se réalise grâce à la motivation et à la confiance en sa capacité à la réaliser.

Gérer les longs moments d’attente en compétition

De mon point de vue, l’objectif principal est de garder une motivation et une confiance en soi à tout épreuve.

Puis, comme dans l’exemple cité plus haut, je pense que l’impact le plus important de la gestion des temps d’attente est ressenti sur le niveau d’énergie et sur la concentration.

Sachant que les émotions font varier nos états internes et rendent notre corps plus ou moins actifs, si je suis en colère ou euphorique pendant beaucoup de temps après une défaite ou une victoire, j’ai de grande chance de perdre de l’énergie.

C’est le même principe avec la concentration. Si Aurore avait essayé de rester concentrée depuis le précédent, elle serait certainement arrivé au combat suivant avec un niveau d’énergie tellement faible qu’elle aurait eu énormément de mal à se concentrer réellement.

Il est préférable de diminuer tes niveaux d’énergie et de concentration durant les moments d’attente grâce à la gestion de tes émotions et de tes pensées.

De plus, cette gestion, bien orientée, t’aidera à maintenir des niveaux de confiance et de motivation élevés.

Evidemment, pour cela tu dois être capable d’augmenter de nouveau ton énergie et ta capacité concentration quelques minutes ou dizaines de minutes avant le prochain combat ou la prochaine phase.

Gérer les moments d'attente en compétition
Gestion mentale des moments d’attente en compétition

Conclusion

En compétition, pour gérer mentalement les longs moments d’attente, prend le temps de te reposer, de t’isoler, de penser à des choses plus tranquille.

Pour cela, commence à développer ta capacité à te relâcher et ta capacité à t’activer de nouveau. Choisis les pensées qui vont t’aider à te détendre puis celle qui vont t’aider à te remobiliser. Alors, ta capacité à réguler tes émotions et tes pensées te permettront de “sauvegarder” ton énergie et te concentrer encore sur ta performance.

Pense aussi aux autres éléments de la performance. Bien gérer ton alimentation, ta préparation physique, tes échauffements généraux et spécifiques seront surement un très bon moyen de te relaxer ou te réactiver pour repartir de plus belle.

J’espère t’avoir aidé à gérer les longs moments d’attente en compétition.

Partage l’article sur tes réseaux et

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    159
    Partages
  • 159
  •  
  •  
  •  

0 commentaire

Partage ici ton expérience sur le sujet, laisse un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu es libre de recevoir ma méthode pour construire un carnet d'entrainement et améliorer tes performances sportives.

%d blogueurs aiment cette page :